LES PREMIERS GESTES : prenez soin de votre mâchoire.

Application de chaud et de froid : Les douleurs musculaires sont des douleurs sourdes sur un ou deux cotés de la mâchoire. Appliquer de la chaleur humide (un gant de toilette humide chauffé au four micro-onde par exemple) sur la zone douloureuse pour calmer la douleur et détendre les muscles. Maintenir pendant une vingtaine de minutes et renouveler plusieurs fois par jours.
En cas de crise d’arthrite (une douleur vive au niveau de l’articulation) l’application de froid peut être recommandée. Elle peut se faire à l’aide de glaçons dans un gant de toilette ou dans un sac de plastique entouré d’une serviette. L’application doit durer le temps de la crise douloureuse.

Pratiquer des étirements de la mâchoire : voir la fiche Gymnothérapie

Utiliser des médicaments anti-inflammatoires tels que l’ibuprofène ou l’aspirine pour diminuer les douleurs articulaires et musculaires.

Privilégier une alimentation molle : Eviter les aliments trop durs, la nourriture difficile à mâcher ou collante. Couper les fruits, cuisiner les légumes à la vapeur et les couper en morceaux. Mastiquer préférentiellement avec les dents postérieures, et éviter de mordre dans les aliments. Eviter les chewing-gums.

Mastiquer des deux cotés en même temps ou de façon alternée afin de réduire les contraintes du coté non douloureux.

Placer la langue en position haute, éviter le contact entre les dents et relâcher la mâchoire : Placer la langue contre le palais, derrière les incisives maxillaires, ce qui permet de relâcher les muscles masticateurs. Les dents du haut et celles du bas ne doivent pas se toucher, hormis lors de la déglutition. Surveiller la position de la mandibule lors de la journée pour s’assurer que les muscles sont relâchés et que la mâchoire est dans une position confortable.

Eviter la caféine. La caféine augmente la tension musculaire et la douleur. On retrouve la caféine ou des molécules proches dans le café, le thé, de nombreux sodas et le chocolat.

Eviter les mauvaises habitudes qui forcent sur les muscles et les articulations : Ce peut être le serrement régulier des dents, le grincement des dents (bruxisme), les morsures répétées de la joue (tics de morsure), le fait de se ronger les ongles (onychophagie), de mordiller des objets, de pousser les dents à l’aide de la langue. Pour éviter ces mauvaises habitudes, chercher à placer la langue en position haute.

Eviter d’appuyer votre tête dans votre main afin de diminuer les contraintes sur les articulations et permettre aux muscles masticateurs de se placer dans une situation de repos convenable.

Eviter les activités qui conduisent à une ouverture excessive et soutenue de la mâchoire : bâillements, soins dentaires prolongés, chant, plongée… tant que la douleur n’a pas été réduite.

Eviter de dormir sur le ventre, ce qui exerce des forces opposées sur la mâchoire et le cou.

 

Consulter

Votre dentiste pourra vous prescrire, si nécessaire :
– Des médicaments :
Des antalgiques sur ordonnance pour soulager la douleur, des anti inflammatoires en cas d’inflammation articulaire et s’il y a lieu des myorelaxants pour décontracter les muscles. Des anxiolytiques peuvent également être prescrits car ils ont une action sédative et myorelaxante.

– Des radiographies :
Différents types de radiographies peuvent être prescrites. Elles ont pour but de confirmer le diagnostic.

– De la kinésithérapie :
Avec exercices plus adaptés à effectuer à la maison ou une prescription pour un suivi par un kinésithérapeute.

– Des Gouttières:

Pour soulager,  proteger et rééduquer la mâchoire.

X

Oublié votre mot de passe ?

Rejoignez-nous

Réinitialiser le mot de passe
Veuillez entrer votre email. Vous allez recevoir votre nouveau mot de passe par email.